Débosselage sans peinture

Débosselage sans peinture

Qu’est-ce que le Débosselage Sans Peinture ? (DSP)

Un peu d’histoire :

Le « DSP » est une technique de carrosserie qui exige un savoir-faire tout à fait spécifique. Les techniques du « DSP » ont commencé à voir le jour il y a environ 40 ans dans les ateliers des grands constructeurs automobiles. A cette époque, cette technique était utilisée en fin de chaîne par les carrossiers pour réparer les petites déformations de la tôle sur les véhicules neufs.

Descriptif

Le DSP permet de limiter l’immobilisation d’un véhicule endommagé et évite masticage et peinture. Il permet de réparer plusieurs types de bosses sur les carrosseries des véhicules : coup de portière coup de caddie (projectile : balle, caillou, pomme de pin, marron…) impacts et avaries dus à la grêle.

La technique :

Le « DSP » permet de réparer plusieurs types de bosses sur les carrosseries de voiture : coups de portières, de caddies, impacts de grêles, de marrons, de pomme de pins, de cailloux…
Cette technique innovante nécessite une formation spécifique de plusieurs semaines et une expérience minimum d’une à deux années pour la maîtriser. Le technicien travaille à l’aide d’outils très spécifiques spécialement conçus à cet effet, le but étant de redresser l’impact en exerçant de multiples petites pressions à l’arrière de celui-ci.
Cette technique requiert donc un savant mélange de dextérité et de dosage de sa force, afin de ne pas éclater la peinture et le vernis. Étant donné que la tôle et la peinture possèdent des propriétés élastiques, tout l’art du métier consiste à jouer par pression avec ses deux paramètres sans en dépasser la limite.

Avantages du « DSP »

  • Temps d’intervention très court : de 15 à 30 mn pour une intervention sur un impact sur une porte à quelques heures pour réparer un véhicule grêlé.
  • Puisque le temps d’intervention est court, le temps d’immobilisation du véhicule est court également.
  • La réparation a lieu sur place.
  • La technique conserve la peinture d’origine, ses qualités sont donc préservées (plusieurs teintes différentes sur un même véhicule). La finition du travail est donc parfaite car pas de défaut de carrosserie.
  • Le coût de la réparation est environ 40% inférieur à la carrosserie traditionnelle.
  • Le procédé est écologique respecte les critères de l’environnement : usinage à froid sans emploi de produits chimiques (apprêts, mastics, peinture, solvant) et pas de consommation d’énergie,hormis le néon pour mieux voir les déformations de la carrosserie.

Voici, au travers de ces explications, les avantages liés au « DSP ». De nos jours, cette technique est de plus en plus répandue en Europe et en France en particulier.

Cette définition nous a été fournis par le cabinet d’expertise :

Cabinet MERET EXPERTISES

16 bis Av. Gaston Lacoste

64000 PAU

Vu sur le site http://www.problemauto.com/